3

Anti-sweatshops

Oui, me revoilà (sur mon cheval blanc) avec ma lutte contre les sweatshops, ces ateliers de misère où sont fabriqués la plupart de nos vêtements… Si vous avez manqué l’acte 1 de mon plaidoyer, c’est ici!

J’ai depuis fait beaucoup de recherches pour savoir chez qui je peux m’habiller ou me chausser sans exploiter un ouvrier adulte voire enfant qui s’abîme le dos pendant des heures derrière sa machine. La tâche n’est pas aisée!!! La plupart des marques de grande distribution reste floue sur la provenance des articles.

concrètement, j’ai trouvé American Apparel comme étant une marque clairement engagée contre les sweatshops mais il faut aimer le style leggings colorés tou tou tou you tou… Si vous voyez ce que je veux dire! Je ne crois pas qu’ils aient une boutique en France mais on peut commander sur le site.

american apparel

 

American Apparel vs les autres…

Pour la France, il faut se pencher sur les productions locales. Des exemples: Armor Lux (tricots rayés et pulls fabriqués en France), Repetto (chaussons de danse et ballerines de ville fabriquées en Dordogne), le Slip Français ou encore des toutes petites productions qui ne font pas beaucoup de pub… Le problème c’est que ça coûte vite un bras (ou deux!).

le slip francaisCarte des usines du Slip Français 

Le boycott pur et simple des autres marques n’est pas la solution. Alors que faire? Le mieux est d’essayer de consommer moins mais mieux dans la mesure du possible. Si je prends l’exemple de mon placard, je ne peux pas dire que je manque de chaussures (et là, devinez qui est content de lire ça!) donc si je ne dois m’acheter qu’une paire en 2015 autant que ce soit une jolie paire de Repetto plutôt qu’une dizaine de paire de chaussures portées deux fois et mises de côté ensuite. Pour Albertine, c’est déjà plus délicat étant donné qu’elle grandit vite… La machine à coudre risque de chauffer!

Heureusement (et évidemment), je ne suis pas la seule à me préoccuper des travailleurs sous-payés! J’ai trouvé deux collectifs qui relaient les infos:

Ethique sur l’étiquette

slogan ethique sur l'etiquetteet Clean Clothes Campaign

clean clothesAinsi que La Fabrique Hexagonale qui recense le “Made in France”. Allez voir leurs sites pour plus d’info!

la fabrique hexagonale

En attendant de pouvoir faire plus, Albertine a besoin de nouvelles sandales. Je suis allée dans les magasins en essayer avec elle et à chaque fois, j’ai demandé la provenance. Il faudra bien lui en acheter et il n’y a pas un choix phénoménal ici mais au moins j’ai demandé… Faire les magasins et repartir les mains vides, on va dire que c’est déjà bien, je commence mon chemin vers une consommation réfléchie et équitable!

Advertisements
3

Bloggeurs mode et sweatshops

Il y a une vidéo qui circule en ce moment, celle du documentaire norvégien qui montre trois jeunes, trois grands consommateurs de vêtements qui partent au Vietnam découvrir les conditions de travail des employés qui fabriquent ces vêtements. Ce docu ne dit rien de plus qu’on ne sache déjà… Les “sweatshops” sont connus: salaires de misère, journées à rallonge, conditions de travail déplorables, locaux qui tombent en ruine, etc…

bangladesh sweatshopAu Bangladesh

china sweatshopEn Chine

Il y a quelques années, j’avais lu un article sur les éleveurs de chèvres de Mongolie qui produisent du cachemire qui se vendait à prix d’or en Europe… Jusqu’à ce que les grandes chaînes cassent les prix pour que tout l’Occident puisse s’acheter un châle ou un pull à 30€… Depuis, ce peuple peine à survivre et les jeunes filles ont dû partir dans les grandes villes de Chine pour trouver du travail et finissent dans des maisons closes à 15 ans…

Il y a eu aussi ce scandale des messages clandestins de travailleurs glissés dans les shopping bag de Saks Fifth Avenue appelant à l’aide…

J’écris en pensant au chemisier Mango que je porte en ce moment et qui doit être vendu l’équivalent d’un mois de loyer pour la personne qui l’a cousu et ça me dégoûte. Quand je parcours les blogs de modeuses qui exposent des montagnes d’achats toutes les semaines, je me dis que quelque chose ne tourne pas rond.

C’est criminel de consommer autant… Vraiment criminel!

44_nike_sweatshop

Je sais que ce problème d’injustice sociale est répandue à d’autres industries… Les fringues, ça me touche plus particulièrement parce que j’en achète beaucoup (moins qu’avant mais encore beaucoup)… Je sais que d’aller aux Maldives, c’est cautionner les îles poubelles ou s’entassent les ordures et les employés des palaces, je sais que mon Iphone, les jouets d’Albertine et nos oranges sont aussi produits à la sueur du difficile labeur d’êtres humains… Le problème n’est pas tant de travailler dur mais de travailler sans considération, pour un salaire ridicule qui permet juste de survivre (et encore), sans s’arrêter du lundi au samedi et dès le plus jeune âge.

Iphonee5ss

Cette injustice est notre faute, nous consommons trop et mal… C’est un engrenage capitaliste dont il est difficile de sortir. Même en payant un article cher, nous n’avons aucune garantie que son prix de revient soit véritablement plus élevé et que les gens qui l’ont fabriqué aient été mieux payés…

h-and-m-clean-clothes-campaign-unconscious-1

Une étude a prouvé que pour doubler le salaire des travailleurs des sweatshops, il suffit d’augmenter le prix du produit de 2%. Moi, je veux bien les payer les 2% supplémentaires et je ne pense pas être la seule alors elles attendent quoi les enseignes???

primark-demo1

En attendant, j’ai décidé de ne plus consommer compulsivement, de faire des recherches pour savoir où sont fabriqués les produits avant de les acheter et de me pencher sur la question des actions qui sont menées contre les sweatshops pour contribuer à la baisse de l’injustice plutôt que d’y participer.

Sweatshopfree

 

Je crois encore que si tout le monde agit même à une petite échelle, les choses peuvent changer…