2

Premier ciné!

Ça fait un moment que je veux emmener Albertine au cinéma mais je trouve que le son est beaucoup trop fort pour ses petites oreilles… Je ne sais pas si c’est le même volume qu’en France mais ici, on ressort presque sourd des séances. Bon j’avoue que j’ai une très petite tolérance au bruit… 4 ans en Egypte, ça traumatise… Oui, Madame!

Du coup, je ne me voyais pas emmener ma petite poulette au ciné jusqu’à ce que je découvre que le cinéma TGV (rien à voir avec les trains) du centre commercial Suria sous les tours petronas propose des séances pour enfants. Une partie des lumières restent allumées, le son est moins fort, les enfants ont le droit de se lever et de bouger pendant le film et il y a même une table à langer dans la salle! Trop bien, quoi!

Nous avons choisi la séance de 11h en se disant qu’il y aurait moins de monde, les locaux sont plus du soir que du matin. Bingo, nous étions 4 familles pour assister à la projection de Moana. J’ai eu un peu peur au démarrage car le volume des pubs était assez élevé mais il a été diminué pour le film. Ce fut donc très agréable pour nos oreilles et Rosalie, qui était aussi de la fête, a même pu faire une grosse sieste.

Du coup, on a déjà hâte d’y retourner surtout qu’à 25rm (soit 5,30€) pour nous trois, ça ne fait pas cher le ciné. En plus, le film est top et j’ai bien l’intention de passer les chansons en boucle pour remplacer “Frozen” à la maison. On croise les doigts! Ceci dit, je trouve la version originale “Let it go” bien moins désagréable que votre “Libérée, délivrée…”.

Une question demeure cependant, Albertine a-t-elle préféré le film ou le seau de pop corn???

Advertisements
0

Atelier aquarelle (with the Black Milk Project)

Voici une semaine qui démarre super bien avec un atelier aquarelle du côté de Subang Jaya (Kuala Lumpur). Ce n’est pas bien près de chez moi mais je ne regrette pas les 30/35 minutes de taxi.IMG_1593Mes études d’Arts Plastiques sont assez loin maintenant et en plus, l’aquarelle ce n’était pas trop mon truc à l’époque mais aujourd’hui, je suis ravie d’avoir renoué avec pinceaux et pigments.IMG_1589J’ai découvert Black Milk Project sur Instagram. C’est une petite équipe qui crée de jolies illustrations et les imprime sur différents supports papier ou coton. Les dessins de Wei, la fondatrice, sont super mignons et dès que Petite Sœur aura un prénom, je leur commande un body et un tshirt assorti pour Albertine!

Ce matin, nous avons eu un cours d’introduction de 3 heures pendant lequel nous avons pu réaliser une couronne de fleurs. IMG_1581Mais avant de se lancer, nous avons fait quelques essais de dégradé de couleur et de design de feuilles… Tout en buvant une petite camomille (pas d’exitant pour les femmes enceintes 😉 )IMG_1583

IMG_1584Et maintenant, place à l’œuvre!IMG_1585

IMG_1586

IMG_1587Une fois, le dessin (ou la croûte, ça dépend des points de vue!) achevé, nous avons pu l’imprimer sur un joli petit coussin en y ajoutant son prénom au centre… En guise de prénom, j’ai fait écrire Baby Love et je pense que ça ira très bien dans le berceau de Petite Sœur.IMG_1592

Ce fut une chouette matinée artistique et… de détente 🙂

3

DIY (avec ScanNCut): Une carte pour la Saint David

Pour Noël, j’ai reçu une machine qui me faisait rêver depuis longtemps: le ScanNCut de Brother. C’est un appareil de découpe professionnel qui taille tous les papiers possibles mais aussi les tissus pour faire des appliqués par exemple. On peut utiliser les motifs qui sont déjà installés dans la mémoire du ScanNCut ou importer les siens en USB ou encore les dessiner puis les scanner directement dans l’appareil. Le ScanNCut permet aussi de reproduire des motifs sur un support à l’aide des stylos inclus. Bref avec un peu d’imagination, cette machine repousse toutes les limites du collage, scrapbooking, art journaling, etc…

Si vous êtes curieux, allez voir le blog de Julie Fei-Fan Balzer, je crois qu’elle va devenir mon héroïne de 2016! Elle prouve que le scrapbook et compagnie, ce n’est pas réservé aux mamies anglaises 😉scanncut carteAprès mettre abreuvée de vidéos, la fête de David s’est dessinée comme l’occasion parfaite pour me lancer dans un premier projet! J’adore faire des cartes personnalisées, c’est tellement plus joli et avec l’assistance d’Albertine, je ne peux que faire du bon travail. Vous vous rappelez de la jolie carte pour l’anniversaire de David en début d’année? (Par ici!)

Pour cette carte, je suis partie sans idée fixe ne sachant pas ce que la machine me permettrait de faire. J’ai choisi un assortiment de papiers et j’ai commencé par découper “Bonne Fête” et “David” sur un papier cartonné bleu.scanncut carte 2

scanncut carte 3Ensuite, j’ai demandé à Albertine de faire un joli coloriage sur le fond de la carte qu’elle a fait avec beaucoup d’application.scanncut carte 4Je voulais aussi tester notre nouvelle imprimante Canon Pixma qui permet d’imprimer des photos de très bonne qualité alors nous avons fait une série de selfie-grimaces et imprimé la plus jolie, directement depuis l’application Canon sur mon téléphone (tip top!). scanncut carte 5Quelques petites découpes supplémentaires plus tard, j’ai commencé à composer ma carte et à coller!scanncut carte 6

scanncut carte 7Et voilà le travail! Les découpes sont parfaites et quel gain de temps! La carte a été réalisée en 1h et demi seulement 🙂scanncut carte 8

scanncut carte 9

Il ne reste plus qu’à écrire un petit mot…

scanncut carte 10J’en connais une qui va regarder ce post avec des étoiles dans les yeux… N’est-ce pas ma petite Maman?

0

Ripen at Home 

Oh la la! Hier soir, c’était sortie culturelle entre copines, l’événement de l’année, quoi!IMG_9503Une de nos voisines, Veronika Neukirch, est une jeune plasticienne allemande qui nous a convié au vernissage de son expo au centre d’art Minut Init. Nous avons eu beaucoup de mal à trouver l’endroit, la galerie ressemble plus à une chambre de bonne au dernier étage d’un immeuble dont l’entrée rose flashy est coincée entre un magasin de fringues en nylon fluo et un petit café indien. Mais avec un peu d’aide et de ténacité, nous l’avons trouvée. Ce n’est pas comme si l’art contemporain et les expo courent les rues ici alors je n’allais pas manquer ça!IMG_9496En montant les escaliers, on pouvait entendre une sorte de prêche, presque un rap, balancé dans un micro. Je me suis dit que nous touchions au but… En fait, le premier étage de l’immeuble est occupé par une église évangélique. Rien à voir avec l’expo! Au deuxième étage, c’est un bar que nous découvrons. Enfin la dernière partie de la cage d’escalier s’ouvre devant nous, couverte de graffitis. À mi-chemin, un buste nu de mannequin en plastique nous accueille. Nous passons la porte de la galerie et nous découvrons finalement les œuvres de l’artiste. Je prends le temps d’observer, de m’imprégner et de discuter avec Veronika avant d’émettre une pensée. C’est bon signe, il se passe quelque chose. Il y a du collage, de la sculpture, de la vidéo. Veronika exploite bien son savoir-faire technique. Il y a du mouvement, de l’équilibre, de l’illusion. Une belle cohésion autour des fruits et de l’exotisme, thème qu’elle a choisi comme inspiration en arrivant en Malaisie.IMG_9504Et puis, il y a ce titre tellement bien choisi: Ripen at home (Mûri à la maison). Les fruits exotiques bien sûr, le fruit de son travail aussi, sa position de jeune artiste qui ne peut pas vivre de son travail à Londres et qui suit son ami à Kuala Lumpur devenant ainsi une “artiste au foyer”. Les jeunes artistes sont courageux, il est très difficile de vivre de ses œuvres alors bravo à ceux qui s’accrochent! Bravo Veronika!IMG_9505Pour ceux qui sont sur KL, passez voir l’expo Ripen at Home, visible jusqu’au 11 novembre au Minut Init Art Social, 29B Jalan SS 21/37, Uptown Damansara Utama, Petaling Jaya.

2

Aquarium et messy play: le top et le flop de ce début de semaine

Nous avons encore eu un week-end très difficile avec le haze et cette fois-ci, mon moral en a pris un gros coup… Mais lundi, je me suis relevée et ne voulant pas me laisser abattre, j’ai proposé une activité messy play à Albertine.

On a commencé par arroser des petits personnages de mousse à raser. Puis on a ajouté de la farine de maïs. Pour info, si les deux ingrédients sont mélangés dans les bonnes proportions, on peut obtenir une sorte de play-doh. Malheureusement, mon activité gadouille a fait un flop extraordinaire… Albertine a fait une bouille dégoûtée à l’idée de toucher tout ça de ses petites mains délicates. La seule chose qu’elle a aimée fut de jeter la farine depuis le verre doseur… Devant aussi peu d’enthousiasme, je n’ai pas eu la possibilité de trouver le bon dosage pour obtenir de la pâte à modeler…messy play mousse

messy play mousse 2

Mais que suis-je censée faire de ça!

messy play mousse 4

messy play mousse 5Dans une ultime tentative de capter son intérêt, je lui ai proposé de rajouter de l’eau au mélange mais sa réponse fut radicale… Elle a attrapé une lingette et s’est essuyée méticuleusement chaque pli de la main! Alors j’ai compris et j’ai tout rangé 😉 messy play mousse 3Pour me faire pardonner et pour sortir de la maison, je l’ai emmenée à Aquaria l’après-midi. Là, en revanche, ce fut un franc succès! Nous y sommes allés assez tôt ce qui nous a permis de profiter des lieux presque vides. Nous n’étions pas retournés à l’aquarium depuis la rénovation de certains espaces, ce n’est pas immense mais c’est assez chouette surtout pour les enfants. Albertine a couru d’un aquarium à l’autre avec joie et entrain. J’ai eu le droit à plein de câlins pour me remercier et nous avons même assisté au goûter des raies. Albertine a observé tout ça avec beaucoup d’amusement… Bref, une belle après-midi mère-fille!aquarium 2

aquarium 3

Ah les poissons dans la télé, c’est beaucoup mieux!

aquarium

aquarium 4

aquarium 5

aquarium 6

aquarium 7

Bon bah, là, elle est contente!

Le haze est reparti depuis et cette fois-ci, on prie pour qu’il ne revienne plus (mais on n’y croit pas trop…)!