0

“Mais c’est mon polo, ça!”

Horreur, malheur, j’ai été démasquée en piquant, discrètement pourtant, le polo de papa pour en faire un top de plage pour ma Titine…poloÀ l’origine, ce n’est pas du tout la customisation que j’avais en tête pour ce polo… Qui, je tiens à le préciser en passant, avait été mis dans la pile “à recycler”! Je ne décime pas la garde-robe de Papa sans autorisation 😉polo 7Bref, l’idée était de transformer ce haut d’homme en robe avec un lien coulissant à la taille. En découpant la partie qui aurait dû servir de jupe, j’ai vu tout de suite que je n’avais pas eu le compas dans l’œil cette fois ci… Et le coup de ciseau ne pardonne pas!polo 8Alors j’ai gardé la partie du top et je l’ai monté seul pour en faire un haut avec bretelles croisées dans le dos. polo 5

polo 2La matière polo et la fine rayure jaune poussin ont un petit côté ringard que j’aime bien, du coup j’ai ajouté un chien thermocollant plutôt kawaii mais qui accentue la touche 80’s en même temps!polo 3

polo 4On a profité des vacances en Bretagne pour l’inaugurer au bord de la mer. C’est à Penboc’h…polo 6

Et l’eau était fraîche!

Advertisements
2

Comment on a vaincu le décalage horaire… (Yes!)

Il y a quelques mois, j’écrivais ici ma fatigue à essayer de retrouver le rythme en arrivant en France ou en rentrant à Kuala Lumpur. Et oui car avec le voyage de 24 heures vient aussi les 6 ou 7 heures de décalage horaire, un petit grain de sable qui gâche un peu les premiers jours… Et encore dans notre peine, ce n’est “que” 6 ou 7 heures! (Grosse pensée aux copines qui sont allées beaucoup plus loin que nous cet été!). Enfin, dans tous les cas, dès qu’on passe la barre des 5/6 heures de décalage horaire, ça devient compliqué de se remettre dans le bain aussitȏt.

Et ça n’arrange pas l’affaire quand on voyage avec des enfants. Faire un long vol, ça tue mais encore plus quand un petit poids mort de 12,5kg ronfle dans vos bras… Alors quand arrivé à destination, le petit poi(d)s ne dort pas toute la nuit et qu’il faut se lever et calmer les pleurs, il y a de quoi devenir chèvre…

jetlag 2

Le “sourire” à l’arrivée

Noël dernier fut un cauchemar avec des réveils incessants toutes les nuits et des levers hyper matinaux pendant 15 jours. Au retour, tout est rentré dans l’ordre en 3/4 jours, ça peut sembler peu mais 3/4 nuits pour des parents fatigués, c’est long… J’avais alors cherché tous les trucs et astuces possibles pour s’en sortir mais je n’avais rien trouvé de convaincant.

jetlag 3

Les matins brumeux…

Quand on est rentré à Pâques, les nuits furent meilleures qu’à Noël et le retour fut super facile! Albertine s’est mise au lit le premier soir et a dormi 12h d’affilée tout comme les nuits qui ont suivi. Le bonheur!

Cet été, 1 ou 2 réveils matinaux seulement puis elle s’est mise à l’heure française sans difficulté, elle a eu quelques cauchemars et une terreur nocturne liée probablement au changement de lits (4 chambres en 1 mois…). Dimanche soir, on est arrivé à 16h à la maison, elle a pris son bain à 18h30, son dîner à 19h et était au lit à 20h. Résultat: elle a dormi jusqu’à 8h30 lundi matin, hier et aujourd’hui, tout pareil! Du coup, moi aussi j’ai fait des nuits complètes. Aaah!

Alors c’est quoi notre secret? Comment a-t-on fait pour vaincre le grand méchant décalage horaire?

jetlag

Un coup de Ricard et ça repart!

J’ai 2 réponses pour vous: tout d’abord, non pas l’alcool mais l’entraînement! À mon avis, avoir fait le voyage plusieurs fois dans l’année nous a aidés. Et ensuite, la patience… Et oui, toujours et encore cette chère patience, la meilleure amie de l’éducation parentale… Car le jour où on arrête de se poser un million de questions, tout est soudainement plus simple, non?

(Milles excuses aux parents qui ont lu mon post en pensant que je leur donnerais la solution miracle… Je ne crois pas qu’elle existe. Oups! Allez vaut mieux en rire qu’en pleurer…!)

1

Défaire les valises…

Les vacances en France sont finies. Nous sommes de retour à la maison! Je l’avoue, ça fait du bien de rentrer chez soi, de retrouver ses petites affaires et la routine. Mais avant de se remettre dans le bain du quotidien, il faut défaire les valises. Nous étions partis avec deux valises pas trop remplies et nous sommes rentrés avec trois valises au bord de l’explosion… Pourtant nous nous étions jurés de faire attention cette fois…! Ah ah, la bonne blague d’expat’!

Alors que s’est-il passé?

a. Albertine a été gâtée

b. J’ai ramené un stock de tablettes de chocolat, de crème pour la peau et de suppositoires 

c. On est allé à Décathlon

d. a, b et c (et plus encore)

Solution: La réponse “d” bien sûr… Enfin ce que je tiens à vous montrer avant tout, ce ne sont pas les suppos.. mais les nouveautés dans la bibliothèque!breton 4

La sélection de Maman

breton 3

La sélection de Papa

breton

La sélection d’Albertine

breton2

Vous aurez donc compris que nous avons décidé d’apprendre le breton… Enfin, entendons nous bien, il s’agit surtout de se familiariser avec la langue, d’étendre notre vocabulaire et de pouvoir faire des phrases simples dans un premier temps. Ça peut sembler anecdotique et même loufoque que de s’initier au breton mais cette histoire de re-découpage de la France m’a fait prendre conscience que les cultures régionales pourraient disparaître si on ne les entretient pas… Heureusement la Bretagne n’a pas été touchée par la réforme, le gouvernement a probablement craint un débarquement de coiffes et de sabots à Paris!

Et puis d’un point de vue très personnel, même si nous sommes loin, nous voulons qu’Albertine connaisse, reconnaisse et soit fier de ses origines… Alors oui, je sais le breton ne lui sera pas aussi utile que l’anglais mais l’un n’empêche pas l’autre 🙂

2

Pèlerinage à l’île de Groix

Ah la la… Avec les vacances, je prends du retard dans mes posts… L’île de Groix, c’était il y a déjà 2 semaines et je ne vous ai toujours pas montré les photos!
groix                                          Départ 7h30 avec le premier bateau

Groix est un petit caillou, en face de Lorient, où j’ai habité avec mes parents lorsque j’étais ado. Ce fut donc un mini pèlerinage pour ma maman et moi. Nous n’avons pas été perdus, tout y est encore comme dans nos souvenirs: les petites maisons, les hortensias et les agapanthes, le thon sur le clocher de l’église, les sentiers côtiers et les plages.
groix 27

groix 26

groix 25Port Tudygroix 23

groix 2Ty Beudeff, le bar emblématique de l’île

groix 3

groix 4

groix 6Le bourg

groix 7

groix 5

groix 8Le fameux clochergroix 14

groix 10

groix 9C’est en vélo que nous avons choisi de parcourir l’île d’un bout à l’autre… 25km de parcourus qui furent moins fatiguants pour certains que pour d’autres… Un mal nécessaire pour atteindre le phare de Pen Men et admirer la pointe sauvage… Comme dit le dicton “Qui voit Groix, voit sa joie” ou sa peine! (Et vu la “grande” cycliste que je suis, c’est peu dire, ah ah ah!)groix 12

groix 13

groix 11Après avoir avalé tant de kilomètres, nous avons profité d’un petit pique-nique sur la plage de Locmaria avant de repartir de plus belle vers la pointe des Chats…groix 15

groix 16

groix 17

groix 22

groix 18Dernière étape de notre journée, la plage des sables rouges et celle des grands sables, seule plage convexe d’Europe qui se déplace d’années en années au cours des marées.groix 20Les Sables Rougesgroix 19

groix 21Et les Grands Sables

Avant de remonter dans le bateau, nous n’avons pas résisté à faire un petit saut à la conserverie de poisson dont nous trouvons les très bons produits dans plusieurs supermarchés de Kuala Lumpur. groix 24

 Encore une belle journée sous le soleil breton 🙂

2

Gâteau vegan pour dimanche tranquille 

Dernière ligne droite des vacances, papa est de retour à Kuala Lumpur, Albertine et moi profitons encore une petite semaine de la France avant le retour à la routine… Et à la diète!

Pour notre dernier dimanche, j’ai eu envie de tester la recette du gâteau au chocolat vegan de Melle PIGUT que j’ai trouvée ici. Pas besoin de répéter la recette, c’est très bien expliqué sur son blog…

Franchement, c’est super bon! Pour un gâteau sans lait, sans œuf et sans beurre, ce n’est pas sec du tout, ça se rapproche assez d’un moelleux. La prochaine fois, je mettrai toute la tablette de chocolat parce que j’aime quand c’est fort en goût mais pour un premier essai, rien a dire… Surtout servi avec une petite boule de glace vanille/noix de pécan… Rho, les gourmands… ☺️

Comme d’habitude, j’ai été très bien secondée dans la fabrication! Ah ah!   Et voilà, un gâteau vegan, facile à faire et délicieux qu’Albertine vous recommande vivement!